Ostéochondrose de la tête métatarsienne ou MALADIE DE FREIBERG

Qu’est-ce que la maladie de Freiberg ?
C’est une maladie bénigne survenant plus fréquemment chez les adolescents ou les jeunes adultes, plus souvent chez la femme, et qui consiste en une nécrose avasculaire de la tête d’un métatarsien, le plus souvent le 2e, le 3e plus rarement le 4e orteil.

C’est une sorte de trouble de la croissance du cartilage articulaire de la tête du métatarsien qui aboutit une perte de sphéricité de la tête qui s’aplatit et devient «carrée» et qui peut aboutir à une arthrose de l’articulation métatarso-phalangienne (MTP) de l’orteil concerné. Elle est l’équivalent de la maladie de Koenig au genou ou Panner au condyle huméral du coude.

Maladie de haglund

Quels sont les signes cliniques et les symptômes les plus fréquents ?

En général, aucun signe chez le jeune, et l’affection reste souvent infra-clinique chez le patient adulte. Elle peut se manifester lors des efforts prolongés (sport intensif ou danse) par une douleur située à la racine de l’orteil. Elle évolue vers une difficulté à la marche et / ou à la course. Elle peut être bilatérale.

 

Y a –t-il des causes favorisantes ?

On note un facteur d’hérédité et le sport intense, la danse.

 

Complications ?

Celles succédant à tout acte chirurgical, celles liés à l’anesthésie et celles liés à l’intervention : hémorragiques, infectieuses, nosocomiales, algo- dystrophie etc… avec un risque de persistance de la douleur.

Maladie de haglund

Comment se fait le diagnostic ?

La palpation de la tête métatarsienne entre le pouce et l’index de l’examinateur déclenche la douleur. Une radio en général centré sur l’orteil douloureux confirme le diagnostic.

  • L’IRM permettra d’étudier l’ensemble de la tête métatarsienne et l’état de la capsule articulaire qui est souvent le siège d’une inflammation dite bursite, et en cas de décision chirurgicale, elle permet de planifier l’intervention et de vérifier, ce qui est souvent le cas, que toute la tête n’est pas détruite et qu’il existe encore une partie circulaire (et donc sphérique vers le bas de la tête), ce qui permettra une intervention d’excision de la partie malade et /ou (ostéotomie) de rotation vers le haut de la tête.
  • La TDM (étude tomo-densito-métrique : Scanner) appréciera l’état de conservation de l’articulation, l’étendue et la présence ou non d’une arthrose de l’articulation MTP.

Arrêt ?

un mois et demi, en général dont 3 avec chaussure de décharge, le temps de la cicatrisation, maximum 6 à 8 semaines avec reprise du sport, 8 à 12 semaines après.

Maladie de haglund

Comment soigne-t-on cette maladie ?

En l’absence de douleurs : abstention thérapeutique et surveillance.

  • Traitement Médical :
    • AINS, Antalgiques, Repos sportif, Chaussage adapté : c. à d. confortable,
    • Sinon orthèses plantaires : des Semelles Orthopédiques confectionnées sur mesure dans le but d’étaler les appuis et de décharger la zone en regard de la tête métatarsienne malade,
    • En cas d’échec : Infiltrations corticoîdes;
  • Traitement Chirurgical :
    • Par voie per-cutanée : ostéotomie métaphysaire métatarsienne distale DMMO : quand celle-ci est faite de façon isolée dur le métatrsien malade, il existe un risque d’avoir une méta-tarsalgie de transfert sur les têtes latérales voisines;
    • A ciel ouvert : Résection parcimonieuse et limitée de la partie dé-vascularisée (=nécrosée) avec ostéotomie rotatoire, de retournement vers le haut de la tête, ce geste s’appelle opération de Gauthier qui ressemble à une ostéotomie de Weil;
    • Implant prothèse remplaçant la totalité de l’articulation MTP s’il existe une arthrose avancée et que l’articulation MTP est détruite.
TERMINOLOGIE
  1. Ostéotomie : Section de l’os en vue de redresser un axe, se fait à la scie chirurgicale, ou en fragilisant l’os par des perforations tout autour de l’os, en timbre-poste rendant la correction osseuse possible par un simple effort manuel de mise en tension. C’est une sorte de « fracture » à visée thérapeutique.
  2. DMMO : Distal metaphyseal metatarsal osteotomy : ostéotomie distale et métaphysaire su métatarsien, se fait par voie per cutanée souvent pour aligner les têtes métatarsiennes.
  3. Maladie de Koenig : lésion du condyle fémoral.
  4. Aponévrotomie à l’aiguille : Technique mini-invasive, utilisant le biseau de l’aiguille pour sectionner l’aponévrose plantaire.
  5. Maladie de Duouytren : nodule et cordes entraînant la flexion des 4e et / ou 5e doigt vers la paume de la main.
  6. Maladie de la Peyronnie : rétraction fibrotique des corps caverneux de la verge.