Affection du 5e orteil "Bunionette"

QUINTUS VARUS (Q.V)

Elle se manifeste par une douleur et/ou une raideur avec très souvent, la formation d’une épaisseur cutanée, un « cor » ( voir dessin plus bas) dit aussi « hyperkératose », sur le côté dorsal et/ou sur la face latérale du 5e orteil. Il y a en plus, parfois la formation d’un « kératose » ( voir dessin plus bas), tuméfaction sensible au toucher et douloureuse à la marche.

quintusvarus2

Qu'est-ce que l'exostose ?

Au terme de l’évolution de cette affection, il se forme une « bosse » dite aussi « exostose» sur la face latérale de la tête du métatarsien du 5e orteil. Elle peut s’accompagner aussi, dans certains cas, d’une rougeur dite « bursite inflammatoire) ou une « bursite ulcérative».

Le Q.V. peut parfois être à l’origine d’une boiterie et d’une difficulté au chaussage. La chaussure devenant pénible à supporter, car causant des frottements au contact de l’os. Le Q.V. peut s’accompagner d’un durillon plantaire.

Quand la déformation devient avancée, il s’y associe une griffe, avec une rétraction de l’extenseur du 5e et flexion plantaire de la phalange distale, et dans un stade encore plus avancé, on peut retrouver une plaie et parfois un suintement.

quintusvarus1

Q.V. infradductus ou supradductus ?

On distingue le Q.V. , des déformations avec conflit entre le 4e et le 5e orteil. On parle de « Q.V infradductus » ou « Q.V. supradductus » (voir dessin plus haut). A l’examen clinique, la déformation est alors soit réductible càd que la manipulation passive de l’orteil permet de le mobiliser et d’allonger l’orteil ; soit irréductible avec impossibilité d’allonger l’orteil.

Dans certains cas, le QV peut s’associer à un Hallux valgus. C’est dans ces formes que l’on retrouve des zones de frottement entre la face latérale du 4e orteil (vers le dehors) et la face médiale du 5e (face regardant le gros orteil). Cette zone de friction peut, si le 4e orteil est raide aussi aboutir à la formation d’un « œil de perdrix » qui est une lésion chronique douloureuse, mettant parfois à nu l’os et susceptible d’entraîner une « ostéite » qui est une complication redoutable à soigner et à guérir.

Il existe un élargissement entre le 4e et le 5e rayon avec un angle M4–M5 supérieur à 10°. Le Q.V. peut venir compliquer un pied diabétique ou neuropathie.

QUINTUS VARUS (Q.V) Bunionette

Compléments d'informations

quintusvarus4

Traitement médical conservateur ?

Tant que la déformation est réductible, on peut tenter un traitement dit conservateur :

  • Traitement médicamenteux associé AINS et antalgiques
  • Soins pédicurie pour le kératome,
  • Semelle orthopédique,
  • Orthoplastie (voir photo plus haut).

qv

Traitement chirurgical ?

  • Allongement tendineux plus simplement Ténotomie trans-cutanée d’un ou plusieurs tendons : extenseur et/ou fléchisseur (voir photo plus haut).
  • Résection de l’exostose latérale de la tête du 5e métatarsien.
  • Ostéotomie d’un ou de 2 os du 5e rayon (M5+/-P1) :

Les gestes tendineux et capsulaires sont souvent insuffisants, la résection de l’exostose, source de frottement, de bursite et de douleur, peut s’avérer indispensable. Ceci peut être complété par un réalignement osseux par ostéotomie qui doit diminuer la valeur de l’angle M4-M5 à moins de 10 °. Par une 2 voire 3 ostéotomies : sur M5, sur P1 du 5e orteil et/ou sur P2 du 5e.

TERMINOLOGIE


  1. Quintus varus supradductus : déformation du 5e orteil avec conflit entre le 4e et le 5e orteil aboutissant à un chevauchement du 5e sur le 4e orteil.
  2. Quintus varus infradductus : déformation du 5e orteil avec conflit entre le 4e et le 5e orteil aboutissant à un chevauchement du 4e sur le 5e orteil.
  3. Exostose : Saillie osseuse, à distance de l’articulation, sa formation est liée à l’excès de frottement de l’os contre un corps plutôt rigide, la chaussure, par exemple.
  4. Cor : formation cutanée dure constituée de tissu épidermique superficiel.
  5. Œil de perdrix : cor interdigital, créé par le frottement entre le 4e et 5e orteil, se traite par des soins de pédicurie au départ et devient chirurgical ensuite.
  6. Hyperkératose : Apposition de kératine qui tend à renforcer la peau dans le conflit en réaction au frottement, c’est un premier signe de souffrance cutanée, traduisant une cause mécanique.
  7. Kératome : formation de peau épaisse et parfois perforation médiane de couleur sombre.
  8. Ostéotomie : Section de l’os en vue de redresser un axe, se fait à la scie chirurgicale, ou en fragilisant l’os par des perforations tout autour de l’os, en timbre-poste rendant la correction osseuse possible par un simple effort manuel de mise en tension. C’est une sorte de « fracture » à visée thérapeutique.
  9. Articulation MTP : Articulation métatarso-phalangienne.
  10. Bursite inflammatoire : formation d’une bourse séreuse, contenant du liquide et témoignant d’une souffrance cutanée causée en général par un processus mécanique de frottement.
  11. Bursite ulcérative : bursite inflammatoire et la peau qui s’amincie et peut se perforer, elle peut donner lieu, si mal soignée à une ostéite, sous-jacente.
  12. Ostéite : infection de l’os, c’est une complication de la déformation qui peut devenir grave.